Les actions que nous soutenons

 

le_pole

“Le pôle de compétences”

Le pôle de compétences est un réseau d’institutions et de personnes proposant à travers un site
Internet le développement d’un « outil métier » pour les milieux éducatifs et pédagogiques.
Il active des liens entre l’IFP (Institute de Formation Pédagogique), outil de formation de l’AGEP (Association Genevoise des Ecoles Privées), l’Université de Genève (TECFA (Centre Facultaire Technologies Education) – CISA (Centre Interfacultaire en Science Affectives), les personnalités du monde de l’éducation, des formateurs et des spécialistes des technologies de la communication.

Cette initiative genevoise, profite immédiatement à la communauté éducative et enseignante internationale.

Les coordinateurs de projet sont : un célèbre professeur M. Jean-Claude Brès, Mme. Martine Auvergne (IFP) and M. Sean Power (AGEP).

Pour plus d’informations: http://lepole.education 

La Fondation Montes Alti a été approchée pour apporter son soutien à un projet spécifique « Scène Active ». Le concept vise à remobiliser des jeunes par l’exercice d’activités artistiques dans différents domaines (stylisme, théâtre, multimédia, musique) afin de les accompagner dans une logique de réinsertion professionnelle à l’aide d’un encadrement individualisé basé sur l’écoute et le dialogue.

Le résultat de la première session de ce projet est le spectacle « Le bal des masques » qui a été produit et présenté au Théâtre Pitoëff de Genève les 15, 16 et 17 Avril 2016 par les 40 jeunes participants âgés de 17 à 25 ans avec l’équipe de professionnels qui les encadre.

Pour voir, cliquez sur le lien: http://www.accroche.ch/le-bal-des-masques/

En association avec le Panathlon Club Genève (une Fondation favorisant d’une part l’éducation de la jeunesse au travers du sport et, d’autre part, apportant, sur un plan social, une assistance aux plus défavorisés afin qu’ils puissent s’épanouir et se développer dans le sport) et son honorable président Me Olivier Carrard (avocat au barreau de Genève, président de la Fédération suisse d’escrime et arbitre auprès du Tribunal Arbitral du Sport à Lausanne), la Fondation a soutenu l’attribution de prix visant à soutenir des programmes de formation de jeunes dans trois clubs sportifs genevois particulièrement méritant.

Ensemble avec les clubs « Rotary » et « Rotaract » de Genève le Fond s’est engagé à prêter assistance en organisation des actions préventives contre la formation des surendettements chez les jeunes personnes. Il s’agit d’un phénomène qui se propage rapidement et dont les effets peuvent être prolongés.
Le lancement d’un vidéo dans le réseau Internet ensemble avec l’organisation d’une compagnie sociale doivent attirer l’attention des jeunes aux dangers liés aux surendettements qui peuvent amener à la responsabilité pénale, et, en résultat, aux difficultés lors de la recherche du premier engagement.

Regarder vidéo
www.troplaloose.ch

Ce colloque aura lieu parallèlement à Genève (à l’Université de Genève) et à Boston (pôle Swissnex – subdivision technologique du Consulat de la Suisse), ainsi qu’il sera retransmis sur demande en direct pour le monde entier. Date de l’événement : le 15 ou le 16 décembre, de 9:00 à 12:00 temps de Boston / 15:00-18:00 temps de Genève, avec une pause de 30 minutes.

De chaque côté seront invités trois participants de la discussion, Mr. Fadel jouera le rôle du modérateur, les participants vont discuter des sujets actuels : enseignement des machines / intelligence artificielle et enseignements aux personnes / intellect. L’étude de ces questions sera détaillée, c’est pourquoi il est préférable que leur quantité ne serait pas excessive, pour que les questions énumérées ci-dessus seront discutées de la manière la plus efficace :

  • A quel niveau se trouve notre compréhension de l’intelligence artificielle et quels espoirs sont liés à son développement ?
  • Jusqu’à quel point l’intellect humain est déjà étudié et comment sa compréhension va se développer dans le futur ?
  • Quelles est la ressemblance entre ces deux intelligences et en quoi consiste leur différence ?
  • Pour la réalisation de quelles tâches les personnes conviennent-elles le mieux par rapport à l’intelligence artificielle ?
  • Qu’est-ce que cela signifie pour les humains – sur quoi faut-il se concentrer ? (professions, pratiques, enseignement)
  • Comment l’enseignement des machines peut contribuer au développement des personnes et les motiver à s’instruire ??

Le site vidéo du colloque sera: https://www.youtube.com/watch?v=7MnbY8g_Iq4

Pour penser l’éducation de demain, La fondation Montes Alti soutient et finance le CCR (Center for Curriculum Redesign).

Pour le CCR comme pour son fondateur Charles Fadel, il est urgent que nous réapprenions à apprendre. Notre système éducatif et les méthodes pédagogiques qui en découlent datent bien souvent de la révolution industrielle alors que nous sommes déjà entrés de plein pied dans l’ère numérique et digitale.

The Center for Curriculum Redesign concentre sa réflexion sur la refonte des programmes scolaires et la recherche de nouvelles techniques d’enseignement véritablement en phase avec les défis d’aujourd’hui.

D’autre part, nos connaissances sur le fonctionnement du cerveau ont fait des progrès tels, qu’elle vient parfois même contredire nos théories sur la pédagogie.

N’avons-nous pas trop souvent privilégié la théorie au détriment de la pratique ?
L’enseignement des arts peut-il favoriser l’assimilation du savoir ?

La science nous permet d’avancer à grands pas sur ces questions.

Le CCR s’applique donc à exploiter les découvertes récentes faites sur le cerveau humain pour rendre l’éducation plus motivante, plus efficace et d’avantage axée sur la créativité.

Outre la recherche, Montes Alti soutient également le CRR dans ses activités d’organisation de colloques et de forums de discussion un peu partout dans le monde. Ces rencontres permettent des échanges fructueux sur des thèmes aussi fondamentaux que :

  • Les nouvelles formes de compétence humaine dans un monde où la robotique est de plus en plus présente.
  • La mise en place d’un enseignement qui valorise les différents caractères humains en permettant de développer les traits de personnalité qui seront les plus utiles au 21ème siècle.

L’organisation apporte aussi son aide à de nombreux gouvernements désireux de repenser leur système scolaire par l’élaboration de programmes éducatifs novateurs.

Cette collaboration entre La fondation Montes Alti et le CCR repose sur la conviction commune que c’est en inventant de nouvelles façons d’apprendre et de raisonner que nous permettrons à la société de se réinventer.